Regards Jeunes. Ed.2016. A.C.S.A. en ac’son !

Expo « Regards Jeunes. Ed.2016. A.C.S.A. en ac’son ! », 10 juin > 25 septembre 2016 @ Musée de la céramique d’Andenne

cartel escuela

En 2016, le projet Regards Jeunes se fait en collaboration avec Actions Culturelles et Sociales d’Andenne. Les jeunes de cette maison de quartier vous invitent à découvrir leur vision du Musée, de ses collections et de son exposition du moment sur le thème de la musique. Leurs créations originales détournent les objets du quotidien et avec trois pots et un élastique ils vous concoctent un band alternatif ! Avec eux, vous ne verrez plus votre théière du même œil…

Le projet Regards Jeunes

Dans le cadre scolaire et associatif, le Musée a développé un projet pour les jeunes. « Regards jeunes » est un projet d’une année académique, en collaboration, élaboré comme une carte blanche pour les jeunes qui exposeront leur travail dans une salle du Musée après avoir fait une relecture, à leur façon, de nos collections !

Informations pratiques
Dossier de presse

Samra HABIB | Just me & Allah

Expo « Samra HABIB | Just me & Allah », 10 mai > 14 mai 2016 @ Daarkom

13119981_828189950648528_2805607656920659777_o

FR//
Mardi 10 mai 2016

Vernissage en présence de l’artiste (sur inscription voir ci-dessous)

Une perle de l’artiste photographe Samra Habib que nous vous faisons découvrir pour cette édition 2016 du Pride Festival. Elle a parcouru le monde pour photographier et recueillir les témoignages de musulman-es gays, bisexuel-les, lesbiennes et transgenres.
Cette exposition illustre toute la diversité et la complexité d’identités multiples, qui s’entrechoquent, s’épousent et s’imposent avec force à travers ces personnes qui ont un point commun, celui de leur spiritualité. Face au regard de l’artiste ils et elles sont seuls face à Dieu et racontent comment leur sexualité et identité de genre se concilie avec leur foi.

——————————
Cette exposition sera visible du 10/05 au 14/05 à la Maison des Cultures Maroco-Flamande : Daarkom.
Attention, vernissage sur inscription uniquement:
http://rainbowhouse.be/actualites/justmeandgod/
Organisation: Merhaba, RainbowHouse Brussels, huisvandeMens Brussel, Daarkom vzw
——————————-

NL//
Vernissage in aanwezigheid van de kunstenaar

Een parel van de kunstenares en fotografe Samra Habib, die we u laten ontdekken op de editie 2016 van het PrideFestival. Ze reisde de wereld rond om portretten en getuigenissen te verzamelen van homoseksuele, lesbische, biseksuele en transgender moslims… De tentoonstelling schetst de diversiteit encomplexiteit van identiteiten, die met elkaar botsen, samensmelten, of zich krachtig doorzetten,… mensen die één ding met elkaar gemeen hebben, namelijk hun spiritualiteit. Geconfronteerd met de blik van de kunstenares, staan ze alleen voor God en laten ze zien hoe zij er in slagen om hun geloof met hun geaardheid te verzoenen.

——————————
De tentoonstelling is te bezoeken van 10 tot 14 mei in Het Vlaams-Marokkaans Culturenhuis in Brussel
Opgelet, vernissage enkel bij inschrijving:
http://rainbowhouse.be/actualites/justmeandgod/
Organisatie: Merhaba, RainbowHouse Brussels, huisvandeMens Brussel, Daarkom vzw
——————————

Articles liés
Just Me and Allah : A Queer Muslim Photo Project

 

Quentin HOUDAS | Queer

Expo « Quentin Houdas | Queer », 30 avril > 30 juin 2016 @ Rainbowhouse

Houdas

Sa 30 avril 2016 :

20:00 – Vernissage en présence de l’artiste Quentin Houdas
22:00 – Pullet Rocks : concert de SANS GENE
Catering: Rainbow Free Hand

FR//
Il parait que le sexe biologique détermine l’identité de l’individu et que rien d’autre, tout au long de sa vie et de ses expériences, ne pourra l’y soustraire.
Il parait que les hommes et les femmes se complètent, qu’ils ne peuvent être totalement égaux car la nature l’a ainsi voulu. Il parait que la norme est hétérosexuelle car partagée par le plus grand monde, il parait même que l’homosexualité est inexistante sous certaines latitudes.
Il parait toutes sortes de choses, que le monde fut créé en sept jours, que la Terre est plate et que le ciel va peut-être nous tomber sur la tête.
Il parait que tout cela est indiscutable, évident et immuable.
Une série queer qui souffle un vent doux de fierté sur les identités multiples. À ne pas manquer !

L’évènement se poursuivra avec une Pullet Rocks Party, dont le nom n’est plus à faire ! Le groupe allemand SANS GENE viendra mettre le feu sur la scène de la Rainbow House avec un punk rock bien engagé !

L’agenda du PrideFestival sur www.rainbowhouse.be

————–

NL//

Naar het schijnt is de biologische sekse bepalend voor de identiteit van een individu en kan niets anders, gedurende zijn levensloop en ervaringen, hem hieraan onttrekken.
Naar het schijnt vullen mannen en vrouwen elkaar aan, kunnen ze niet helemaal gelijk zijn omdat de natuur dat zo gewild heeft.
Naar het schijnt is heteroseksualiteit de norm, want gedeeld door de meesten mensen, en naar het schijnt bestaat homoseksualiteit zelfs niet onder bepaalde breedtegraden.
Naar het schijnt is de wereld geschapen in zeven dagen, is de aarde plat en gaat de hemel misschien wel op ons hoofd vallen.
Naar het schijnt is dit alles onbetwistbaar is, overduidelijk, en onveranderlijk.
Een queer reeks die een zachte fiere wind blaast over de meervoudige identiteiten. Niet te missen!

Na de vernissage Ontdek de Pullet Rocks Party !

Het PrideFestival agenda op www.rainbowhouse.be

Rainbowhouse
Rue Marché au Charbon, 42
Brussels, 1000 – Belgium

Subjectif Terre

Expo «Subjectif Terre », 4 mars > 16 mai 2016 @ Musée de la céramique d’Andenne

AffichesubjectifterreD bis

A l’initiative de l’asbl Arts Emulsions, et dans un esprit de rencontre, le cours d’Arts plastiques de l’Institut Claire d’Assise (EPSIS) de Bouge et le cours de Céramique de l’Académie des Beaux-Arts de Namur ont mis en place pour leurs élèves l’expérience d’après-midis d’ateliers groupés.

A l’invitation du Musée de la céramique d’Andenne d’exposer en période de carnaval, le fil conducteur est la fin de l’hiver, l’éveil de la terre.

Les professeurs–artistes ont pensé des exercices ludiques, avec une approche évolutive, sensible au vécu au fil des mois. Les processus créatifs ont été accessibles aux adolescents, adultes, élèves et professeurs, côte à côte, pour faciliter les contacts, les liens, et amener à une réflexion poétique commune.

Touchés par les émotions, toucher la matière, sentir son éclatement, ressentir la couleur, les gestes du corps, vibrer à l’argile, l’empreinte, le tracé, la toile, le mouvement, les pigments, la lumière, le rythme graphique, le tressage …

Nous vous invitons maintenant à venir découvrir nos réalisations !

Informations pratiques
Dossier de presse

Ioana TAMAS | Who I am ?

Expo, Ioana TAMAS – « Who I am ? », 12 > 21 novembre 2015 @ Pink Screens

87ca74b00115c33a4f17a7446436dac8

Ioana Tamas est Roumaine et réalise ses céramiques à Eindhoven. De son œuvre, conceptuelle et figurative, Ioana écrit qu’elle est une recherche au sein de l’esprit et du corps humain. « Who am I ? » propose des portraits qui sèment le doute quant à l’identité de genre en tant qu’image, qui proviendrait donc d’une réflexion intérieure.

www.facebook.com/IoanaTamasCeramics

Adrien NDEMA / [re] production

Expo, Adrien NDEMA – « [re] production», 2 octobre > 29 novembre 2015 @ Musée de la céramique d’Andenne

AfficheANdemaAbis

Adrien NDEMA est un jeune artiste camerounais. Il s’est initié à la céramique à l’Institut de formation artistique de la ville de Mbalmayo et s’est perfectionné au Centre d’Art appliqué de l’Institut Diderot et à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Arrivé en Belgique, il continue ses pérégrinations et ses découvertes, en France, en Allemagne, en Italie,… comme il les avait déjà entreprises au Gabon et en Guinée. Il décide alors d’utiliser son moyen d’expression privilégié, la terre -presque une métaphore- et un symbole de sa culture de départ, un masque Fang, pour raconter ses émotions migratoires. L’exposition est un cheminement dans cet apprentissage et cet émerveillement des cultures européennes, lesquelles vont façonner la vision qu’il se fait de son héritage camerounais. « [re] production » n’est autre que l’évolution sensorielle d’un artiste généreux et ouvert au monde.

Dossier de presse

L’évolution des références culturelles – Mexique [1500 a.C. – 2015]

Les objets archéologiques, issus des réserves des Musées royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, vous ont montré la richesse des cultures précolombiennes et la pérennité de ses codes culturels entre 1500 avant J.-C. et 1521 après J.-C. L’arrivée des Espagnols a ensuite transformé les sociétés mésoaméricaines. Comme dans la plupart des cultures, c’est notamment à travers la céramique que ces changements nous sont encore visibles.

« L’évolution des références culturelles », Cédric Piechowski, paru dans « Mexique [1500 a.C. – 2015] », Cédric Piechowski (Dir.), Musée de la céramique, Andenne, 2015, pp.18-19. Introduction et sommaire / Lire l’article / Lire aussi « Paul Louis, Andenne-Mexique. Tradition et innovation, Revue de la céramique et du verre, n°202 (2015), pp.60-61«